FR | EN

#typography #typographie #typedesign #font #typeface #graphicdesign #letters #workinprogress #sorcellerie #witchcraft #sorcière #witch

Une publication partagée par Eugénie Bidaut (@eugenie_cle_b) le

Ce caractère est un revival modernisé d’un gros romain du graveur de poinçons et imprimeur français Simon de Colines. Comme dans tout travail de revival la question de la place laissée à l’interprétation et à la prise de liberté par rapport à l'original s’est posée. J’ai d'abord tenté de rester très fidèle aux formes originelles en renforçant simplement le côté pointu et nerveux du caractère en accentuant les pointes et en géométrisant les empattements. Ensuite, j'ai voulu lui donner plus de personnalité et il s'avérait que pendant ce travail j’étais en train de lire Sorcières pourchassées assumées puissantes queer, un livre aux autrices et auteurs multiples qui réunit des essais et témoignages sur les liens historiques entre la figure de la sorcière et les luttes féministes et LGBTQ. Je me suis dit qu’étant moi-même une femme réactualisant la création d’un homme, celle-ci subissait de fait un processus de féminisation. Simon de Colines devient alors Simone et Simone dans l’Histoire de France c’est les deux Simone Weil, Simone de Beauvoir et Simone Veil. Bref, il s’agit sûrement du prénom le plus associé au combat féministe qui existe. J’ai donc voulu donné un côté « sorcière » à ce caractère, en lui ajoutant des attaques et des sorties en pointe et des éléments qui s’affinent avant de rejoindre le fût.